Liens d'accessibilité

Chine: un pasteur protestant condamné à 14 ans de prison


Le président Chinois Xi Jinping à Pékin, le 31 décembre 2015 (Xinhua/Li Gang)

Le président Chinois Xi Jinping à Pékin, le 31 décembre 2015 (Xinhua/Li Gang)

Un tribunal chinois a condamné un pasteur protestant à 14 ans de prison, notamment pour détournement de fonds, après que le responsable religieux se fut opposé à la démolition de croix surplombant des églises, a-t-on appris lundi auprès d'un responsable.

Bao Guohua a été jugé coupable par un tribunal de la province du Zhejiang (est) de détournement de fonds, trouble à l'ordre public, opérations commerciales illégales et dissimulation d'informations comptables, selon des médias locaux.

Sa femme Xing Wenxiang a été condamnée à 12 ans d'emprisonnement, ont-ils précisé.

Les deux époux, accusés de s'être appropriés de l'argent et une maison appartenant à l'Eglise, ont également été condamnés à une amende et leurs biens ont été saisis, d'après les médias chinois.

Un responsable du tribunal de la ville de Jinhua où le verdict a été annoncé jeudi a confirmé les peines à l'AFP mais s'est refusé à tout autre commentaire.

Dix autres personnes ont été condamnées à des peines de prison dans le cadre de cette affaire, ont rapporté le journal Zhejiang Daily et la télévision locale, sans préciser leur durée.

D'après China Aid, une association basée aux Etats-Unis, M. Bao et Mme Xing ont été obligés de récuser leurs avocats avant le procès.

Le plus célèbre des avocats des pasteurs et militants chrétiens du Zhejiang, Zhang Kai, est détenu au secret depuis août l'an dernier.

M. Bao et sa femme ont été arrêtés en juillet après avoir publiquement dénoncé une campagne de démontage des croix surmontant des églises chrétiennes et menée par les autorités du Zhejiang.

Les règlements provinciaux exigent en effet que les croix soient désormais placées sur la façade des édifices religieux, et non plus à leur sommet, et que leur hauteur ne dépasse pas un dixième de celle du bâtiment.

En 2014, les autorités de la ville de Wenzhou, dans le Zhejiang, avaient démoli la monumentale église de Sanjiang, au motif que sa construction n'avait pas respecté les règles.

La Chine compte quelque 5,7 millions de catholiques et 23 millions de protestants, selon des chiffres du Bureau des affaires religieuses datant de 2014.

Mais avec l'"église souterraine" prospérant en dehors des organisations officielles, la communauté chrétienne chinoise pourrait au total comprendre quelque 60 millions de personnes, selon certaines estimations.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG