Liens d'accessibilité

Chine: tollé contre le rejet des certificats par Google


Image d’archives. Vue extérieure de Google Inc. à Mountain View, en Californie., jeudi 18 Mars, 2004.

Image d’archives. Vue extérieure de Google Inc. à Mountain View, en Californie., jeudi 18 Mars, 2004.

L’annonce du rejet des certificats Internet chinois a suscité jeudi l’indignation des autorités chinoises. Celles-ci ont jugé inacceptable la décision de Google Googl.O de ne pas reconnaître des certificats de confiance délivrant en Chine.

Pour l’autorité chinoise de régulation d'internet, l'initiative du géant américain est susceptible de détourner les utilisateurs du navigateur Chrome des sites approuvés par la Chine.

La réaction chinoise est tombée un jour après la décision de Google.

Google a annoncé sur son blog officiel mercredi qu'il ne reconnaîtrait plus les certificats émis par le registre chinois China Internet Network Information Center (CNNIC), à la suite d'une enquête conjointe entre le groupe américain et CNNIC sur des certificats potentiellement frauduleux le mois dernier.

Cela signifie que les utilisateurs de Google Chrome, le navigateur internet le plus utilisé au monde, pourraient recevoir un message d'alerte quand ils se connectent sur les sites certifiés par CNNIC.

CNNIC, qui joue un rôle clé dans la gestion d'internet en Chine en allouant et en certifiant des adresses IP (Internet Protocole) et des noms de domaines, a exhorté Google à reconsidérer sa décision, en prenant en compte l'intérêt des internautes.

"La décision que Google a prise est inacceptable et incompréhensible", dit CNNIC dans un communiqué publié sur son site web.

XS
SM
MD
LG