Liens d'accessibilité

Xi Jinping choisit des fidèles pour les postes économiques clefs lors d'un remaniement


Le président chinois Xi Jinping à Genève, en Suisse, le 18 janvier 2017.

Le président chinois Xi Jinping à Genève, en Suisse, le 18 janvier 2017.

La Chine, confrontée à des risques financiers grandissants, a remplacé plusieurs hauts responsables de sa politique économique par des personnalités proches de Xi Jinping, avant un vaste remaniement à la tête du régime cet automne.

Le ministre du Commerce Gao Hucheng a été ainsi remplacé par Zhong Shan, a indiqué vendredi, sans précision, l'agence étatique Chine nouvelle.

Une annonce brutale et inattendue, puisque M. Gao avait dû annuler au dernier moment cette semaine une visite officielle prévue aux Philippines.

M. Zhong, haut cadre âgé de 61 ans, a fait ses premières armes dans la prospère province littorale du Zhejiang (est), dont il a supervisé le commerce extérieur avant d'en devenir le vice-gouverneur en 2003, selon une biographie officielle.

Il y a donc longuement côtoyé Xi Jinping, l'actuel président chinois, à l'époque où ce dernier était secrétaire du Parti communiste dans le Zhejiang (2002-2007). Zhong Shan s'était hissé en 2008 au poste de vice-ministre du Commerce, qu'il occupait depuis.

Gao Hucheng, touché par l'âge de la retraite --officiellement fixé à 65 ans--, avait accompagné depuis l'arrivée au pouvoir de Xi en 2012 des politiques contradictoires entre restrictions durcies sur les firmes étrangères et plaidoyers en faveur du libre échange, tandis que dégringolait en 2016 le commerce extérieur chinois.

- Vaste remaniement politique -

Autre remaniement annoncé vendredi par Chine nouvelle: Xu Shaoshi, 65 ans, patron de la puissante Commission nationale pour la réforme et le développement (NDRC), l'organe central de planification économique, a été remplacé à ce poste par He Lifeng, 62 ans.

Là encore, il s'agit d'un responsable dont le parcours a croisé celui de Xi Jinping: He Lifeng travaillait à ses côtés quand l'actuel chef d'Etat était vice-maire de Xiamen (sud) dans les années 1980.

Enfin, selon l'agence Bloomberg et plusieurs médias chinois, Guo Shuqing --un expert des arcanes financières-- a été désigné pour remplacer Shang Fulin, lui aussi touché par la retraite, à la tête de l'autorité de régulation bancaire (CBRC).

M. Guo, 60 ans, était depuis 2013 le gouverneur de la dynamique province du Shandong (est), après s'être distingué dans les années 2000 comme un opiniâtre réformateur à la tête du régulateur du marché des changes.

Ces nominations interviennent à l'heure où les menaces s'accumulent sur le système financier chinois, fragilisé par une dette publique et privée dépassant 270% du PIB, sur fond de dangers liés à la bulle immobilière et à l'envolée des populaires produits de gestion de fortune émis par les banques mais peu régulés.

Ces remplacement sont également dévoilés avant un vaste remaniement politique à l'automne, avec le remplacement de cinq des sept membres du Comité permanent du bureau politique du Parti communiste, l'organe tout puissant du régime.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG