Liens d'accessibilité

Décès de l'ex-chef de la diplomatie chinoise durant Tiananmen


Le président chinois Jiang Zemin et le vice-Premier ministre Qian Qichen (à gauche), Yu Yongbo, le directeur du Département politique général de l'APL (arrière droite), chef de la direction de Macao Il Houhua (deuxième à droite) et d'autres chantent lors d’une cérémonie du retour de Macao à la Chine, le 20 décembre 2000.

L'ex-ministre chinois des Affaires étrangères Qian Qichen, chargé de renouer les liens avec la communauté internationale après la répression de la place Tiananmen en 1989, est décédé à l'âge de 89 ans, a annoncé mercredi la presse officielle.

Qian Qichen s'est éteint mardi soir à Pékin des suites d'une maladie, a indiqué l'agence Chine nouvelle, citant un communiqué du gouvernement central.

Il fut ministre des Affaires étrangères de 1988 à 1998.

Parlant russe et anglais, le diplomate était notamment l'artisan du retour de la Chine sur la scène internationale après la condamnation du régime chinois suite aux événements de la place Tiananmen en juin 1989.

L'armée avait mis fin par les armes au mouvement d'étudiants qui manifestaient depuis un mois et demi contre la corruption et pour une ouverture démocratique. La répression avait fait des centaines, voire plus d'un millier de morts à Pékin.

Né en janvier 1928, Qian Qichen avait adhéré au Parti communiste en 1942, selon sa biographie officielle.

Il fut par ailleurs vice-Premier ministre de 1993 à 2003.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG