Liens d'accessibilité

Au moins 119 morts dans l’incendie d’un abattoir de volailles en Chine


Des pompiers sur les lieux de l'incendie d'un abattoir de volailles dans la province de Jilin dans le nord-est de la Chine le 3 juin 2013, ayant fait au moins 119 morts. (AP Photo)

Des pompiers sur les lieux de l'incendie d'un abattoir de volailles dans la province de Jilin dans le nord-est de la Chine le 3 juin 2013, ayant fait au moins 119 morts. (AP Photo)

Plus de cent personnes ont péri dans l’incendie lundi matin de l’usine de volailles de Baoyuan à Dehui dans le nord-est de la chine, selon les autorités et les médias d'Etat.

L'incendie s’est déclaré juste après l'aube. Le gouvernement provincial de Jilin a dit avoir envoyé plus de 500 pompiers et plus de 270 médecins et infirmières sur les lieux de la catastrophe. Quelques 3.000 riverains ont été évacués.

«C'était tellement rapide - nous avons vu un éclair, puis il y a eu un grand 'bang'. Nous savions que c'était grave, alors on a tous couru. Nous ignorions ce qui c’était passé ; nous ne savions pas que c'était une explosion», a dit un employé de l'abattoir à la chaine nationale CCTV.

Le nombre de morts a incité le président Xi Jinping, en visite en Amérique latine et aux États-Unis, à donner des instructions pour soigner les blessés et ouvrir une «enquête déterminée» sur le cause de la catastrophe, afin que les responsables répondent de tout manquement devant la loi, a rapporté la CCTV.

Chine Nouvelles a cité la police locale disant que des fuites de gaz d'ammoniac pourraient avoir causé les explosions, provoquant l'évacuation des habitants. Plus de 300 travailleurs se trouvaient dans l'usine au moment de l’incendie. Le gouvernement de Jilin a dit que 60 personnes au moins ont été blessées et transportées à l'hôpital.

"Environ 100 travailleurs ont réussi à s'échapper de l'usine dont la porte était fermée lorsque l'incendie s'est produit'', a rapporté Xinhua." La structure intérieure complexe du bâtiment préfabriqué et les sorties étroites ont ajouté des difficultés au travail des secouristes''.

Les sorties de secours dans les usines en Chine sont souvent verrouillées ou bloquées et les règlements peuvent être facilement contournés par certains fonctionnaires corrompus.

Un incendie dans une discothèque de Shenzhen, à la frontière avec Hong Kong, a tué 44 personnes en 2008. Un policier, qui avait permis à l’établissement sans licence de rester ouvert, a été emprisonné pour corruption.

L'une des pires catastrophes d’incendies de la Chine contemporaine a eu lieu fin 2000, dans un centre commercial du centre-ville de Luoyang, tuant 309 personnes.

En Chine, beaucoup d'accidents du travail mortels se produisent dans l'industrie extractive du charbon. En 2012, plus de 1.300 personnes sont mortes dans des accidents miniers.
XS
SM
MD
LG