Liens d'accessibilité

Chelsea Manning, l’ancienne taupe de Wikileaks, se porte "bien" après sa tentative de suicide


Chelsea Manning, l’ancienne taupe de Wikileaks, 14 août 2013

Chelsea Manning, l’ancienne taupe de Wikileaks, 14 août 2013

Incarcérée dans une prison militaire américaine, Chelsea Manning, a assuré être en bonne santé et "contente d'être en vie", après avoir été brièvement hospitalisée la semaine dernière pour une tentative de suicide.

Chelsea Manning, une militaire transsexuelle qui s'est fait connaître sous le nom de Bradley Manning, a été condamnée à 35 ans de prison en août 2013 -- peine dont elle a fait appel -- pour avoir transmis plus de 700.000 documents confidentiels au site WikiLeaks, et se trouve actuellement emprisonnée à Fort Leavenworth, dans le Kansas.

"Je vais bien. Je suis contente d'être en vie. Merci à tous pour votre amour. Je vais m'en sortir", a-t-elle tweeté tard lundi.

Les avocats de Chelsea Manning affirment avoir été tenus à l'écart de leur cliente, sans contact avec elle, pendant plus d'une semaine avant de finalement pouvoir lui parler lundi.

"Elle reste sous haute observation à la prison et s'attend à rester dans ces conditions pour les prochaines semaines", ont expliqué ses avocats dans un communiqué. "Pour nous, entendre la voix de Chelsea après avoir appris qu'elle avait tenté de s'ôter la vie la semaine dernière était incroyablement émouvant".

L'armée américaine avait annoncé mercredi dernier que l'ancienne taupe avait été brièvement hospitalisée la veille, sans confirmer la tentative de suicide.

A l'issue d'un marathon judiciaire entamé après sa condamnation, Chelsea Manning avait obtenu de pouvoir changer de prénom et de recevoir un traitement hormonal pour changer son apparence physique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG