Liens d'accessibilité

Chasse à l’homme au Burundi : plusieurs morts


Des policiers burundais en action

Des policiers burundais en action

Les affrontements entre forces de l’ordre et manifestants ont cédé la place à chasse à l’homme au Burundi. La police s’illustre par des représailles alors que les manifestants anti-troisième mandat de Nkurunziza se livrent à la chasse des mouchards.

La police a signalé un quatrième manifestant tué jeudi.

Selon le porte-parole de la police, Liboire Bakundikize, un adolescent de 15 ans a été abattu par un policier qui ripostait à des tirs qui, selon la police, proviendraient des manifestants.

Les manifestants, eux, dénoncent le pouvoir d’avoir recruté des mouchards parmi les Imbonerakure, membres du mouvement des jeunes du CNDD-FDD. Certains de ces civils qui collaborent avec la police sont armés, selon les manifestants.

Et c’est à eux que la foule des manifestants font la chasse.

Dans le quartier de Cibitoke, parfois une meute en furie pourchasse le suspect qui fait alors l’objet de jets de pierre et qui est passé à tabac. Les manifestants sont armés de toute sorte d’armes blanches dans leur traque des Imbonerakure.

L'ONU a qualifié ces Imbonerakure de "milice". Les adversaires du pouvoir les accusent de se charger des basses oeuvres du Cndd-FDD, le parti présidentiel, d'être armés par les autorités et de prêter main forte à la police dans la répression de la contestation anti-Nkurunziza.

"Ce matin, les Imbonerakure étaient avec les policiers, ils ont jeté des grenades", explique un manifestant en colère, mué en chasseur impitoyable. Une personne a été tuée et plusieurs autres blessées lorsqu'au moins deux grenades ont explosé dans la matinée.

Le président Pierre Nkurunzize a appelé au calme merecredi et promis de libérer les manifestants arrêtés sir la protestation s'arrête.

Se basant sur la vaidation par la Cour suprème, il n'a cependant pas renoncé à sa candidature pour un troisième mandat, disant qu'il serait le dernier.

XS
SM
MD
LG