Liens d'accessibilité

Charlie Hebdo : suite de la traque dans la nuit de jeudi à vendredi


Le président français François Hollande, centre, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, deuxième à gauche, le maire de Paris Anne Hidalgo, à gauche, et le préfet de police Bernard Boucault, à droite, observant une minute de silence à la Préfecture de Paris, jeudi 8 janvier 2015.

Le président français François Hollande, centre, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, deuxième à gauche, le maire de Paris Anne Hidalgo, à gauche, et le préfet de police Bernard Boucault, à droite, observant une minute de silence à la Préfecture de Paris, jeudi 8 janvier 2015.

Le président Obama s'est rendu, jeudi 8 janvier 2015, à l'ambassade de France à Washington pour rendre hommage aux victimes, en signant le livre de condoléances. Les frères Kouachi figuraient sur la liste noire américaine du terrorisme, selon des responsables.

La traque des tueurs présumés de Charlie Hebdo se poursuivait, dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le nord de la France. La chasse à l’homme se concentrait sur deux frères, dont l'un a déjà été condamné pour avoir tenté de rejoindre l'Irak afin de s'y battre aux côtés des combattants islamistes.

A Washington, des responsables américains ont révélé que les deux suspects, les frères Chérif et Saïd Kouachi âgés de 32 et 34 ans, se trouvaient depuis des années sur la liste noire américaine du terrorisme, et que Saïd Kouachi s'était entraîné au maniement des armes au Yémen.

Une dizaine de personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur cet attentat qui a fait mercredi douze morts, dont huit journalistes et deux policiers, une attaque sans précédent en France et qualifiée de "terroriste" par François Hollande.

Une fusillade s'est en outre déroulée jeudi matin à Montrouge, au sud de Paris, tuant une jeune policière et blessant un agent de la voirie, sans que l'on sache s'il existe un lien avec la tuerie de Charlie Hebdo.

Le Premier ministre, Manuel Valls, a déclaré que des milliers de policiers, gendarmes et enquêteurs étaient mobilisés pour retrouver les deux principaux suspects.

L'un des individus en garde à vue est un jeune homme de 18 ans, Hamyd Mourad, qui s'est rendu à la police mercredi soir.

Chérif Kouachi a été condamné en 2008 pour avoir fait partie d'une filière visant à envoyer des djihadistes dans les rangs de la branche irakienne d'Al-Qaïda.

Les deux hommes figurent dans les bases de données américaines des personnes suspectées de terrorisme, y compris sur la célèbre "No Fly List" qui interdit à ceux qui y figurent de prendre des vols au départ ou à destination des Etats-Unis.

"Vive la France!"

Aux Etats-Unis justement, dans un geste remarqué, le président Barack Obama s'est rendu hier à l'ambassade de France à Washington pour rendre hommage aux victimes de l'attentat en signant le livre de condoléances.

"Au nom de tous les Américains, je fais part aux Français de notre solidarité après cette terrible attaque terroriste à Paris", a écrit M. Obama.

"Nous avançons ensemble, convaincus que la terreur ne vaincra pas la liberté et les idéaux qui sont les nôtres, les idéaux que illuminent le monde. Vive la France!", a conclu le locataire de la Maison Blanche.

Le procureur général américain Eric Holder se rendra à Paris dimanche pour prendre part à une réunion sur le terrorisme et l'extrémisme, à l’invitation du ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve. Et puis sachez que le prochain numéro de Charlie Hebdo sera en kiosque mercredi prochain et sera tiré à un million d'exemplaires.

XS
SM
MD
LG