Liens d'accessibilité

Charlie Hebdo : la diffusion interdite au Niger


Le cercueil de Bernard Verlhac, caricaturiste de Charlie Hebdo connu sous le nom Tignous, décoré par des amis et collègues du journal satirique Charlie Hebdo, à la mairie de Montreuil, Paris, le jeudi 15 janvier 2015 la ville.

Le cercueil de Bernard Verlhac, caricaturiste de Charlie Hebdo connu sous le nom Tignous, décoré par des amis et collègues du journal satirique Charlie Hebdo, à la mairie de Montreuil, Paris, le jeudi 15 janvier 2015 la ville.

Les autorités nigériennes ont interdit la diffusion de Charlie Hebdo, selon l’AFP.

Le gouvernement de pays en grande majorité musulman condamne avec véhémence" la caricature de Mahomet en Une du dernier numéro de l'hebdomadaire satirique français, annonce jeudi un communiqué officiel.

"Le gouvernement dénonce et condamne avec véhémence la caricature du prophète Mahomet, paix et salut à lui, contenue dans le numéro de Charlie hebdo du mercredi 14 janvier 2015, qu'il considère comme une provocation injurieuse et totalement inacceptable", affirme le communiqué lu à la radio et la télévision d'Etat.

"Aussi, sur instruction du président de la République, le gouvernement a-t-il décidé d'interdire la publication et la vente de ce numéro sur l'ensemble du territoire national", précise ce texte lu par Marou Amadou, le ministre de la Justice et porte-parole du gouvernement.

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, fait partie des six chefs d'Etat africains qui ont participé à la Marche républicaine le 11 janvier à Paris, au lendemain de l'attaque terroriste contre la rédaction de Charlie hebdo.

XS
SM
MD
LG