Liens d'accessibilité

Chaos au parlement sud-africain


Julius Malema, du parti Economic Freedom Fighters (EFF) devant le parlement sud-africain jeudi 21 août 2014 (AP)

Julius Malema, du parti Economic Freedom Fighters (EFF) devant le parlement sud-africain jeudi 21 août 2014 (AP)

Chaos au Parlement sud-africain jeudi suite à un chahut fomenté par des partisans de Julius Malema, qui interrogeait le président Jacob Zuma sur les dépenses engagées par l'Etat sur sa résidence privée.

M. Zuma a du s’interrompre au milieu de son allocution devant l’assemblée nationale. Les députés des Combattants pour la liberté économique (Economic Freedom Fighters, EFF), un parti d'extrême-gauche, étaient debout, scandant « Rends l'argent, rends l'argent » à l'adresse du chef de l'Etat.

La rénovation de la résidence privée de M. Zuma a coûté près de 23 millions de dollars au contribuable sud-africain. Il a été invité à rembourser une partie de ces fonds.

Au parlement, Julius Malema, leader de l’EFF, a été sans merci. « La question que nous demandons aujourd’hui, et nous ne partirons pas avant d’avoir obtenu réponse, c’est : ‘Quand allez-vous payer cet argent ?’ »

La présidente de l'assemblée, Baleka Mbete, a ordonné aux chahuteurs de quitter l'hémicycle, mais ils ont refusé. Elle a alors a appelé la sécurité pour les évacuer, tandis que les députés des autres partis quittaient la salle, de même que le président Zuma.

Puis Mme Mbete a suspendu la séance, alors que la police anti-émeute était déployée aux alentours du Parlement. Ancien président de la ligue de jeunesse du Congrès national Africain (ANC), Malema est notoire pour ses propos et discours controversés. Il s’est s'aliéné les instances de l'ANC, dont il a été exclu en 2012.

XS
SM
MD
LG