Liens d'accessibilité

Changement climatique : nouveau rapport alarmant de l’ONU


Photo d’archives - Le changement climatique va entraîner des sécheresses plus aigües en Afrique, selon les experts de l’ONU

Photo d’archives - Le changement climatique va entraîner des sécheresses plus aigües en Afrique, selon les experts de l’ONU

Les experts onusiens sur l’évolution du climat appellent les gouvernements du monde à agir sur les plans national, local et régional.

Les séquelles néfastes du changement climatique touchent tous les continents et océans de la planète et les gouvernements du monde doivent agir. C’est en substance le message contenu dans le rapport du groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (GIEC) – un document qui a été publié lundi 31 mars 2014.

Diagnostic effrayant même s’il n’est pas nouveau : les impacts déjà observables du changement climatique sur la planète Terre sont énormes mais les humains ne sont pas encore prêts à y faire face, écrivent les auteurs du rapport.
Nous vivons dans un monde où les changements climatiques ont déjà opéré et ont des impacts fréquents et conséquents


Les scientifiques onusiens ont aussi égrené ces effets un à un : maladies, inondations, sécheresses, pénuries alimentaires, risques de conflit, migrations, entre autres. Les populations et les systèmes naturels sont déjà vulnérables, a affirmé Chris Field, vice-président du GIEC.

«Ce qui est le plus important dans ce rapport, c’est que nous ne sommes plus à l‘époque où le changement climatique est une sorte de futur lointain. Nous vivons dans un monde où les changements climatiques ont déjà opéré et ont des impacts fréquents et conséquents. Nous constatons ces incidences depuis les pôles à l’équateur et des côtes aux montagnes. Il n’est pas question de vivre dans un monde déjà altéré par le changement climatique», a averti M. Field.

Et Rajendra Pachauri qui dirige ce groupe intergouvernemental de renchérir :

«Nous avons évalué les impacts au moment même où ils ont lieu. Il s’agit des conséquences sur les systèmes naturels et humains à travers tous les continents et les océans. Et je tiens à souligner que, compte tenu de ces effets, de même que ceux que nous avons prévus pour l'avenir, personne sur cette planète ne va être épargnée par le changement climatique».
Le monde doit agir de façon spectaculaire et rapide


Pour ce qui est de l’Afrique précisément, le rapport indique que le réchauffement va affecter les ressources en eau, prévoyant des sécheresses plus aigües.

Mais quoi faire pour affronter la dure réalité ? Pour le GIEC, il n'y a pas d'approche unique à l'échelle planétaire. Les experts préconisent les actions individuelles dans chaque pays tant sur le plan national que local, de même que la collaboration au niveau des blocs régionaux. Les impacts attribués au changement climatique

Les impacts attribués au changement climatique



Le secrétaire d'État américain n’a pas tardé à réagir. John Kerry est d’avis que le monde doit agir «de façon spectaculaire et rapide» - faute de quoi, ajoute-t-il, notre mode de vie sera en danger. Et de conclure que le problème et la solution ne sont pas le fait d’un pays seul mais les conséquences de l'inaction seront «catastrophiques».
XS
SM
MD
LG