Liens d'accessibilité

Omar el-Béchir n’a pas à s’inquiéter à N’Djaména, assurent les autorités tchadiennes


Le président soudanais Omar el-Béchir et le vice-président Salva Kiir à leur départ de Khartoum

Le président soudanais Omar el-Béchir et le vice-président Salva Kiir à leur départ de Khartoum

« Le Tchad, même s’il est signataire du traité, il est membre de l’Union africaine, et donc c’est l’Union africaine qui doit décider d’abord et le Tchad applique ce que l’Union africaine a décidé », a déclaré le ministre tchadien de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Djibert Younous.

Le 12ème sommet de la CEN-SAD, la Communauté des Etats sahélo-sahariens s’ouvre jeudi à N’Djaména en présence du président soudanais Omar el-Béchir, arrivé mercredi au Tchad. Il s’agit de son premier voyage dans un pays signataire du traité de Rome depuis son inculpation par la Cour pénale internationale.

N’Djaména refuse de procéder à l’arrestation du leader soudanais, avec qui Idriss Deby a amélioré ses relations, notamment sur les questions de rébellions transfrontalières.

« Le Tchad, même s’il est signataire du traité, il est membre de l’Union africaine, et donc c’est l’Union africaine qui soit décider d’abord et le Tchad applique ce que l’Union africaine a décidé », a déclaré le ministre tchadien de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Djibert Younous.

XS
SM
MD
LG