Liens d'accessibilité

Tchad : pouvoir et opposition apprécient différemment la réélection d’Idriss Déby Itno


Le président Idriss Déby Itno

Le président Idriss Déby Itno

Le camp du président tchadien Idriss Déby Itno affirme avoir le triomphe modeste après la réélection, sans surprise, de son candidat avec plus 88% des voix. Ce scrutin avait été boycotté par les trois principaux leaders de l’opposition.

« Nous nous félicitons de cette réélection ; il vrai que tous les médias, tous les analystes donnaient le président déjà vainqueur », a déclaré Mahamat Hissène, porte-parole du président Idriss Déby Itno. Les critiques, a-t-il dit, « ont voulu focalisé tout le débat sur le taux de participation » alors que « la loi, au Tchad, ne lie pas la validité d’une élection à un taux de participation donné. »

Pour sa part, Saleh Kebzabo, leader de l’UNDR et porte-parole adjoint de la Coalition des partis pour la défense de la Constitution (CPDC), estime que le président Idriss Déby Itno a réalisé « un score à la coréenne » parce qu’il avait en face de lui « deux lièvres. » Selon lui, le taux de participation donné par la CENI ne reflète pas la réalité, soulignant que les observateurs internationaux avaient relevé le peu d’engouement suscité par le scrutin présidentiel. « Nous allons déposer des requêtes au Conseil constitutionnel », a dit M. Kebzabo.

XS
SM
MD
LG