Liens d'accessibilité

Tchad : aide d’urgence à un millier de personnes fuyant la violence au Nigéria


Les attaques de Boko Haram se sont accrues au Nigéria depuis décembre 2011

Les attaques de Boko Haram se sont accrues au Nigéria depuis décembre 2011

De l’aide d’urgence est envoyée cette semaine à un millier de personnes -des enfants, pour la plupart – bloquées dans une région reculée du Tchad. Selon l’OIM ou Organisation internationale pour les migrations, il s’agit-là de gens qui fuient la violence au Nigéria voisin entre les forces gouvernementales et le groupe islamiste Boko Haram.

Ces personnes déplacées se trouvent dans le village de N’Gbouboua, à quelque 48 kms de la frontière nigériane. Ce n’est que fin février que l’on a découvert leur presence dans cette région du Lac Tchad. Les enfants sont des élèves d’écoles coraniques, qui ont fui avec leurs “marabouts” ou maîtres 4 villages de l’est du Nigéria, il y a 3 semaines.

Un camion chargé de secours s’apprête à s’y rendre. Le Dr. Qasim Sufi, représentant de l’OIM à NDjaména:

“J’aimerais d’abord remercier sincèrement l’ambassade américaine, ici au Tchad, qui a fait ces dons à l’OIM pour aider ce groupe vulnérable de migrants qui sont toujours bloqués dans ce secteur dangereux.”

L’OIM travaille avec le gouvernement tchadien, le CICR, le PAM et l’UNICEF pour assister les nécessiteux.

XS
SM
MD
LG