Liens d'accessibilité

Législatives au Tchad : le MPS mécontente ses militants


Idriss Deby

Idriss Deby

La désignation par les instances dirigeantes du Mouvement patriotique du salut, parti au pouvoir, des candidats pour les élections législatives à venir n’est pas du goût de tous les militants de base. La grogne ne cesse de monter et c’est le siège même du parti qui a été pris pour cible. Les manifestants ont été dispersés par le Groupement Mobile d’Intervention de la Police. Pendant ce temps, le parti de l’ancien président Lol Mahamat Choua et celui de l’ancien premier ministre Kassiré Coumakoye ont signé un accord politique avec le MPS en vue des prochaines élections.

Depuis la publication de la liste des représentants du Mouvement patriotique du salut (MPS) pour les législatives de 2011, la tension monte au sein du parti au pouvoir.

« On lance cet avertissement à tous les responsables du MPS, explique un militant. On risque de perdre nos sièges dans le deuxième arrondissement de la capitale et cela est dangereux pour le parti. Il faut présenter des candidats la hauteur ».

Chaque parti se met donc en ordre de bataille en vue des prochaines échéances et des alliances politiques se nouent.

Le Mouvement patriotique du salut et le Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP, opposition) ont signé un accord cadre d'alliance pour les futures élections législatives, présidentielle et locales de 2011.

Le RDP dispose d'un groupe parlementaire au sein de la législature actuelle.

Le RDP est dirigé par l'ancien président tchadien Lol Mahamat Choua. Après un assaut rebelle sur N'Djamena les 2 et 3 février 2008, il avait été arrêté avec deux autres opposants, selon des témoignages concordants. Lui et Ngarléjy Yorongar avaient recouvré la libertés quelques semaines plus tard dans des conditions controversées. Mahamat Saleh Ibni Oumar est porté disparu.

XS
SM
MD
LG