Liens d'accessibilité

Le Soudan, le Tchad et le Burundi parmi les dix pays les plus corrompus au monde selon Transparency International


Des enfants-soldat au Tchad (Archives). L'instabilité favorise la pratique de la corruption

Des enfants-soldat au Tchad (Archives). L'instabilité favorise la pratique de la corruption

Globalement, l’Afrique subsaharienne est toujours très mal notée souligne Chantal Uwimana, directrice régional pour l’Afrique et le Proche-Orient de Transparency International.

L’ONG de lutte contre la corruption Transparency International a publié son rapport 2010 sur la perception de la corruption dans le monde. Son indice de corruption est établi sur la base d’enquêtes d’opinion menées auprès d'hommes d'affaires, d'entreprises et d'experts.

Cette année, le Danemark, la Nouvelle-Zélande et Singapour se distinguent comme étant les pays les moins corrompus. Ils sont suivis de la Finlande, de la Suède et du Canada. Les Etats-Unis viennent en 22e position. Le pays africain le mieux classé cette année, le Botswana, est, quant à lui, 33e.

La Somalie, la Birmanie et l’Afghanistan s’arrogent le douteux honneur de se classer en tête de la liste des pays les plus corrompus au monde. Le Soudan, le Tchad, le Burundi et la Guinée équatoriale les talonnent de près.

Globalement, l’Afrique subsaharienne est toujours très mal notée souligne Chantal Uwimana, directrice régional pour l’Afrique et le Proche-Orient de Transparency International. « On trouve un nombre impressionnant de pays de la sous-région, et c’est les pays, justement, où il y a une forte concentration de populations pauvres, qui sont donc assez directement touchées par les méfaits de la corruption », a expliqué Mme Uwimana.



XS
SM
MD
LG