Liens d'accessibilité

Centrafrique : au moins 8 personnes tuées dans la région de Ngoundaye


 La RCA rend hommage aux forces africaines

La RCA rend hommage aux forces africaines

Jusqu’à mardi, le bilan exact des heurts, la veille, entre les forces internationales et un groupe armé dans le quartier de Boy Rabe dans le 4e arrondissement n’est pas encore connue.

Plusieurs personnes ont en effet été blessées dans des heurts lundi entre les forces internationales et un groupe armé dans le quartier de Boy Rabe.

Selon l’Abbé Bernard Dilla, curé de Ngaoundaye, les assaillants lourdement armés ont pris d’assaut la ville aux premières heures de la matinée. Ils ont abattu froidement huit personnes dont deux élèves, provoquant la fuite certains des habitants.

L’identité du groupe armé n’est pas encore connue, mais selon des sources locales, ces hommes seraient venus du Tchad.

A Bangui par contre, le calme est revenu au quartier Boy Rabe, théâtre d’affrontement lundi entre forces internationales et hommes armés.

Selon une source proche de l’opération Sangaris, en milieu d’après-midi du lundi, une patrouille de soldats français a riposté à une attaque d’individus armés à Boy Rabe.

Elle sera rejointe quelques temps plus tard par la MINUSCA et la gendarmerie centrafricaine pour sécuriser le secteur.

Toujours selon la Sangaris, les patrouilles ont été à plusieurs reprises attaquées à l’arme légère et à la grenade.

La situation est totalement passée sous contrôle aux environs de 20H et demi, heures locales.

Certains témoins parlent de plusieurs blessés par balle dont trois élèves du Lycée Barthélémy Boganda.

XS
SM
MD
LG