Liens d'accessibilité

Centrafrique : au moins 75 morts à Boda


Patrouilles françaises dans Miskine, quartier de Bnagui

Patrouilles françaises dans Miskine, quartier de Bnagui

Alors qu’à Bangui les exactions contre les populations musulmanes se multiplient, en dehors de la capitale centrafricaine, les ex-Seleka sont à l’offensive.

Au moins 75 personnes ont été tuées depuis mardi dernier dans des affrontements à Boda, située à une centaine de km à l'ouest de Bangui.

Joint par la Voix de l'Amérique, Cassien Kamatari, le curé de Boda, explique que "les ex-Seleka ont fui Mbaïki à l'arrivée des forces Sangaris. Dans leur fuite, ils se sont arrêtés à Boda et ont commis des exactions, brûlé des maisons."

M.Kamatari affirme que, mardi dernier, les ex-rebelles ont laissé leurs armes à la population musulmane locale pour se défendre. Ils auraient aussi "fermé l'entrée et la sortie de Boda. Personne ne peut quitter la ville."

Le curé de Boda a réussi à fuir et ses sources restées dans Boda indiquent qu'il y a au moins "15 morts à l'hôpital et 60 dans la paroisse Saint-Michel. Mais on n’a pas pu vérifier partout", insiste Cassien Kamatari.

Le curé appelle les forces internationales à intervenir dans Boda et demande de l'aide humanitaire pour les populations qui manquent sur place d'eau et de nourriture.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG