Liens d'accessibilité

Catherine Samba-Panza ne cèdera pas à l'ultimatum des anti-balaka


Catherine Samba-Panza, 23 janvier 2014.

Catherine Samba-Panza, 23 janvier 2014.

Les ministres du groupe démissionneront bien mercredi après expiration de l'ultimatum ce mardi soir. La présidente de la transition centrafricaine va continuer ses activités assure sa porte-parole.

A Bangui, la transition déjà bien fragile va à nouveau être mise à mal ce mercredi

Les ministres anti-balaka vont officiellement présenter leur démission conformément à l’ultimatum du mouvement qui a prend fin ce mardi soir.

Sur la Voix de l'Amérique, Patrice Edouard Ngaïssona appelle toujours à la demission de la présidente de la transition.

Le coordonnateur national des anti-balaka affirme que des manifestations vont suivre pour obtenir le départ de Catherine Samba-Panza. En revanche, il exclut toute action militaire.

Après avoir observé le silence depuis l'ultimatum des anti-balaka, les proches de la présidente de la transition sont enfin sortis de leur réserve.

"Ces déclarations n’ont aucune incidence" pour Catherine Samba-Panza, affirme à la Voix de l’Amérique la porte-parole de la présidence centrafricaine, Antoinette Montaigne

Même si la transition va continuer, Mme Montaigne reconnait que le départ des anti-balaka fragilise un peu plus un pays déjà en grande difficulté.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG