Liens d'accessibilité

Cascade d’attentats en Egypte, près de 70 tués


Les funérailles de Shaimaa al-Sabbagh, du Parti populaire socialiste à Alexandrie, Egypte, le 25 janvier 2015 (Reuters, archives)

Les funérailles de Shaimaa al-Sabbagh, du Parti populaire socialiste à Alexandrie, Egypte, le 25 janvier 2015 (Reuters, archives)

La branche Egyptienne de l’État islamique (EI) a revendiqué la vague d'attentats meurtriers survenue ce mercredi dans la péninsule du Sinaï, qui ont fait des dizaines de morts selon les autorités.

Il y a eu des attaques simultanées contre de multiples barrages militaires, dont un attentat suicide près de la ville de Sheikh Zoweid.

"Les lions du califat ont attaqué de manière simultanée plus de 15 postes de contrôle de l'armée apostate", a affirmé le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Les attaques des djihadistes visant des postes de l’armée égyptienne dans le Sinaï se sont accrues depuis l’éviction du président islamiste Mohamed Morsi par le chef de l'armée de l'époque, le président en exercice Abdel Fattah El-Sissi.

Les dernières attaques surviennent quelques jours seulement après l’assassinat du magistrat de haut rang Hisham Barakat, tué par une bombe en bordure de route au Caire.

Le chef de l’Etat égyptien a répondu mardi en promettant de renforcer les lois anti-terrorisme, et en tenant pour responsable de la mort du juge Barakat, la confrerie des Frères musulmans du président déchu Mohamed Morsi.

Le procureur s'occupait des procès de milliers d'islamistes emprisonnés et condamnés dans le cadre d'une répression de masse après la chute de M. Morsi.

Le président Abdel Fattah El-Sissi n'a pas donné de détails sur les réformes prévues, se contentant d’annoncer qu'elles seraient dévoilées dans les prochains jours.

XS
SM
MD
LG