Liens d'accessibilité

Cap-Vert: le parti libéral au pouvoir vers une large victoire aux municipales


Jorge Carlos Fonseca

Jorge Carlos Fonseca

Le parti libéral Mouvement pour la Démocratie (MPD), au pouvoir au Cap-Vert, semblait se diriger vers une nette victoire dimanche lors des élections municipales, un scrutin à valeur d'indicateur à un mois de la présidentielle.

Plus de 360.000 électeurs se sont rendus aux urnes ce dimanche pour choisir le gouvernement local des 22 municipalités de l'archipel.

Les sondages indiquent que le MPD, arrivé au pouvoir après les législatives du 20 mars en battant le Parti Africain pour l'Indépendance du Cap-Vert (PAICV), semblait bien parti pour remporter au moins 15 des 22 conseils municipaux, contre 6 pour le PAICV.

57 candidats ont participé a ces élections : 22 du MPD, 22 du PAICV, 5 indépendants et les 8 participants représentant de petits partis politiques comme l'UCID (Union cap-verdienne Indépendante et démocratique), le PTS (Parti du Travail et Solidarité) ou encore le PP (Parti populaire).

Les élections municipales du Cap-Vert interviennent à moins d'un mois de la présidentielle du 2 octobre. Le Président sortant Jorge Carlos Fonseca, soutenu par le MPD, tentera à cette occasion de briguer un second mandat.

Deux candidats indépendants ont déjà annoncé leur intention de le défier. Le PAICV, principal parti d'opposition qui a perdu le pouvoir en mars après 15 ans aux commandes, n'a pas encore présenté de candidat.

Nombre d'électeurs lui reprochent sa gestion des d'une éruption volcanique en novembre 2014 qui avait jeté des milliers de personnes dans les rues, ainsi qu'un fort taux de chômage parmi les jeunes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG