Liens d'accessibilité

Au moins 8 morts retrouvés dans un canot en perdition en Méditerranée


 Des migrants clandestins africains attendent de recevoir une assistance médiale après avoir été secourus par les gardes-côtes, à Tripoli, en Libye, le 11 Avril 2016. (AP Photo/Mohamed Ben Khalifa)

Des migrants clandestins africains attendent de recevoir une assistance médiale après avoir été secourus par les gardes-côtes, à Tripoli, en Libye, le 11 Avril 2016. (AP Photo/Mohamed Ben Khalifa)

L'ONG SOS Méditerranée a annoncé la découverte d'un canot à moitié dégonflé au large de la Libye, les survivants évoquant une vingtaine de disparus supplémentaires.

Parti en début de matinée, le canot prenait l'eau quand le navire de secours Aquarius, affrété par SOS Méditerranée et son partenaire Médecins du monde, est arrivé à sa hauteur, comme le montre une photo publiée sur le compte Twitter de l'ONG.

L'embarcation était "à moitié dégonflée, remplie d'eau et au moteur hors d'usage", et les manoeuvres de transbordement ont été très délicates, a-t-elle expliqué dans un communiqué.

"Des réfugiés pris de panique se sont jetés à l'eau au moment des opérations de sauvetage et deux hommes se sont noyés, emportés par des courants, tandis qu'un autre a pu être sauvé in extremis", a décrit SOS Méditerranée.

Six cadavres ont été découverts au fond de l'embarcation, mais les 108 survivants ont affirmé qu'il y avait "plus de 135" personnes à bord au départ, ce qui laisse craindre qu'une vingtaine de personnes aient disparu dans l'eau.

Les rescapés sont originaires de divers pays d'Afrique: Gambie, Côte d'Ivoire, Togo, Sénégal, Mali, Soudan, Ethiopie ou encore Erythrée.

Les opérations de secours, coordonnées par les gardes-côtes italiens, se succèdent à un rythme soutenu depuis quelques semaines au large de la Libye.

Selon un bilan au 14 avril du Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU (HCR), 24.443 migrants sont arrivés par mer en Italie depuis le début de l'année et plus de 350 sont morts ou disparus en mer.

Parallèlement, 153.000 personnes sont arrivées en Grèce après une traversée qui a coûté la vie à au moins 375 personnes, dont de nombreux enfants.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG