Liens d'accessibilité

CAN 2017 : Hayatou : doutes autour des matchs au stade Omar-Bongo


Issa Hayatou, patron de la CAF.

Issa Hayatou, patron de la CAF.

Les autres matches de la CAN doivent se dérouler dans un deuxième stade de la capitale gabonaise et dans les villes de Franceville, Port-Gentil et Oyem.

Les matches d'ouverture et de clôture de la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon pourraient se tenir ailleurs qu'au stade Omar-Bongo de Libreville pour cause de retards dans les travaux, a déclaré le président de la Confédération africaine de football (CAF) Issa Hayatou vendredi sur RFI.

"La commission (de la CAN) que j'ai reçue au Caire m'a dit que ce n'était pas sûr pour le stade, parce que pendant les événements (post-électoraux), les gens chargés des travaux ont un peu déserté le stade" Omar-Bongo de Libreville, a détaillé Hayatou.

"Ce stade était destiné à abriter les matches d'ouverture et de clôture, c'est très facile de le remplacer, ce n'est pas un problème", a ajouté le patron du foot africain.

Les autres matches de la CAN doivent se dérouler dans un deuxième stade de la capitale gabonaise et dans les villes de Franceville, Port-Gentil et Oyem.

"Nous sommes confiants que les quatre stades seront là, les hôtels sont prêts et je suis personnellement convaincu que tout se passera dans de très bonnes conditions", a ajouté le président de la CAF.

Hayatou a également confié que la CAF avait refusé d'accéder à une demande de la commission de la CAN de "décaler de quelques jours" la tenue du tournoi, après les troubles suscités par les résultats de l'élection présidentielle du 27 août favorables au président Ali Bongo.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG