Liens d'accessibilité

CAN 2015 : la Guinée équatoriale gracie les 149 personnes arrêtées lors des incidents violents de la demi-finale


La grâce annoncée vendredi est une mesure du président équato-guinéen Teodoro Obiang, rapporte l’AFP.

Selon la Cour suprême à Malabo les 149 personnes sont pardonnées et libres.

Elles avaient été arrêtées lors de la demi-finale Ghana-Guinée Equatoriale remportée par les Black Stars ghanéens par 3-0.

Les spectateurs Equato-Guinéens protestaient contre un penalty qui avait permis au Ghana d’ouvrir la marque.

Ils s’étaient mis à jeter des projectiles contre les joueurs et les supporteurs ghanéens. Ce qui a poussé ces derniers d’envahir la piste d’athlétisme, causant l’arrêt de la partie pour plus de 30 minutes.

Cet incident a couté à la Guinée-équatoriale une amende de 100.000 dollars américains à verser à la CAF (Confédération Africaine de Football Association).

La Guinée-équatoriale avait sauvé la CAN 2015 en acceptant de l’abriter après le désistement du Maroc en dernière minute pour raison de la maladie à virus Ebola qui sévit dans la région Ouest de l’Afrique.

Le Maroc a été suspendu aux pour ce désistement jusqu’à 2021.

XS
SM
MD
LG