Liens d'accessibilité

Guinée : coup d’envoi de la campagne pour la présidentielle du 27 juin


Des partisans de Cellou Dalein Diallo et leur leader à Abidjan

Des partisans de Cellou Dalein Diallo et leur leader à Abidjan

La Guinée est sous régime militaire depuis décembre 2008, date du putsch du capitaine Dadis Camara, remplacé par le général Sekouba Konate. Les deux sont inéligibles, tout comme les autres leaders de la transition.

La campagne électorale a démarré en Guinée pour l’élection présidentielle du 27 juin, celle-ci devant permettre le retour à un régime civil. Le Groupe international de contact sur la Guinée s’est réuni au cours du week-end sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement de transition, Jean-Marie Doré.

Les partis ont le droit de manifestation, notamment de faire des meetings et de faire des cortèges, mais tout cortège, surtout quand ça occupe les axes routiers ou les voiries d’une cité urbaine, doit être au préalable autorisé par l’autorité », a précisé M. Doré.

La Guinée compte quelques 124 partis politiques, mais peu de candidats sont considérés comme présidentiables. Parmi les favoris, Alpha Condé, figure historique de l’opposition qui s’est déjà présenté à deux présidentielles, et qui a annoncé sa candidature dimanche. Les autres personnalités politiques de premier plan sont également les ex-Premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré.

La Guinée est sous régime militaire depuis décembre 2008, date du putsch du capitaine Dadis Camara, remplacé par le général Sekouba Konate. Les deux sont inéligibles, tout comme les autres leaders de la transition.

XS
SM
MD
LG