Liens d'accessibilité

Cameroun: une dizaine de civils tués dans une attaque attribuée à Boko Haram


Des déplacés chassés de chez eux par la milice Boko Haram ont trouvé refuge dans le camp de Minawao au Cameroun (AP Photo/Edwin Kindzeka Moki)

Des déplacés chassés de chez eux par la milice Boko Haram ont trouvé refuge dans le camp de Minawao au Cameroun (AP Photo/Edwin Kindzeka Moki)

Les Boko Haram ont attaqué le village de Bia. Le bilan est de dix civils tués et d'un important stock de bétail emporté, a affirmé vendredi une source sécuritaire interrogée par l'AFP.

Dix civils ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi au Cameroun dans un village de la région de l'Extrême-Nord lors d'une attaque des islamistes nigérians de Boko Haram, a appris l'Agence France Presse (AFP) de sources sécuritaires.

La milice a ciblé le village de Bia. Le bilan est de dix civils tués et d'un important stock de bétail emporté, a affirmé vendredi sous couvert d'anonymat, une source sécuritaire.

Une source proche des autorités administratives a, elle, évoqué une dizaine de morts dans ce raid mené non loin de la frontière nigériane.

Le village de Bia est connu des milieux sécuritaires locaux comme une localité où Boko Haram a enrôlé plusieurs jeunes, ajoute l'AFP.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des islamistes de Boko Haram ont également attaqué une position de l'armée camerounaise à Amchidé. Située également dans l'arrondissement de Kolofata, Amchidé est frontalière du Nigeria.

XS
SM
MD
LG