Liens d'accessibilité

Cameroun : une chaîne de télé suspendue après des accusations contre la France et les USA de soutien Boko Haram


Paul Biya. le président du Cameroun

Paul Biya. le président du Cameroun

Afrique Média a été mise sous scellé vendredi sur décision du Conseil national de la Communication (CNC).

Le CNC avait annoncé sa décision le 4 juin 2015, indiquant qu’Afrique Média devait être suspendue pour avoir diffusé des "accusations non justifiées, de nature à porter atteinte à l'image et à l'honneur de personnalités, d'institutions et de pays étrangers." La mesure n’avait pas été appliquée immédiatement.

Ces derniers mois, certains invités de la chaîne - en général issus du monde politique, universitaire ou de la société civile - avaient ouvertement et à plusieurs reprises accusé Paris et Washington de soutenir Boko Haram, une rumeur régulièrement répandue à Yaoundé et sur les réseaux sociaux.

Dans l'émission "Le débat panafricain", diffusée sur la chaîne le 1er février, des personnalités avaient ainsi affirmé que "M. Hollande et les autres servent de couverture à des organisations ésotériques qui ont des projets criminels pour l'Afrique", ou encore que la France "sous-traite avec les Etats-Unis afin d'équiper Boko Haram en armement", relève le régulateur des médias.

Dans une autre émission, "Le mérite panafricain", des intervenants affirmaient que "c'est la CIA qui informe Boko Haram au Nigeria".

Les présentateurs de ces deux émissions ont également été suspendus pour six mois par le CNC.

Afrique Média, basée au Cameroun et qui se présente comme une chaîne "panafricaine", s'en prend régulièrement et de manière violente à la France et à ses plus hautes institutions.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG