Liens d'accessibilité

Les trois journalistes accusés par les autorités risquent de lourdes peines au Cameroun


Cameroun

Cameroun

Ces journalistes ont comparu devant le tribunal militaire de Yaoundé dans le cadre de l’affaire dite de la "rétention d’informations portant atteinte à la sureté de l’Etat".

Il s’agit de Félix Cyriaque Ebole Bola, ancien président du Syndicat national des journalistes du Cameroun, Baba Wamé, président de l’association des cybers journalistes et Rodrigue Tongue, journaliste à Canal 2 International.
L’affaire a été renvoyée au 19 février.

Sur VOA Afrique, Me Pierre Robert Fojou, les 3 journalistes risquent jusqu’à 5 ans de prison et/ou une amende allant jusqu’à 3 millions de FCFA.

Selon le site internet www.cameroun-info.net reprenant une information du quotidien Mutations, le 04 décembre 2015 une notification signifiée aux journalistes inculpés, les invitait à répondre de l’accusation de «non dénonciation» auprès des autorités, de faits de nature à nuire la défense nationale dont ils auraient eu connaissance courant juillet-août 2014. «L’instruction et les différentes phases de l’affaire devant le tribunal militaire notamment la surveillance judiciaire avec restrictions des libertés en octobre 2014, la levée de la restriction en janvier et en février 2015 et le renvoi devant la juridiction d’exception, n’ont pas entamé l’assurance des hommes de médias»

XS
SM
MD
LG