Liens d'accessibilité

Le trophée de la CAN 2017 célébré à Bamenda malgré la crise anglophone au Cameroun

  • Timothée Donangmaye

Cameroon players celebrate with the trophy after winning the African Cup of Nations final soccer match between Egypt and Cameroon at the Stade de l'Amitie, in Libreville, Gabon, Sunday, Feb. 5, 2017. Cameroon won 2-1.

Le mot d’ordre de grève a été bien suivi dans un premier temps, mais les populations n’ont pas résisté à l’attrait du trophée de la CAN 2017.

Le trophée de la Coupe d’Afrique des nations 2017 remportée par l’équipe nationale camerounaise, les Lions indomptables, ce mois-ci à Libreville au Gabon poursuit sa tournée nationale. La caravane est arrivée ce mercredi à Bamenda, berceau de la contestation de la minorité anglophone qui s’estime marginalisée. Les organisations de défense des droits humains dénoncent de nombreuses arrestations en rapport avec cette crise.

Le journaliste indépendant Orlando Patrick Kenfack, joint à Bamenda, rapporte à VOA Afrique que des inconnus avaient lancé un mot d’ordre de boycott de la cérémonie de célébration du trophée. Parmi les griefs évoqués pour justifier ce mouvement d’humeur : « Bamenda n’a pas de stade de football, Bamenda n’a pas de route, Bamenda, les élèves ne vont pas à l’école, Bamenda, les enseignants sont arrêtés », rapporte le confrère Kenfack.

Le mot d’ordre de grève a été bien suivi dans un premier temps, mais les populations n’ont pas résisté à l’attrait du trophée de la CAN 2017 lorsque la caravane a fait son entrée à Bamenda. Le leader de l’opposition, le « chairman » du Social Democratic Front, Ni John Fru Ndi, et des milliers d’autres personnes étaient sur la place des fêtes de la ville, où le gouverneur la région du Nord-ouest, Adolphe Lele Lafrique Deben Tchoffo, a présidé la cérémonie de présentation du trophée 2017 de la CAN.

XS
SM
MD
LG