Liens d'accessibilité

Le Cameroun va bénéficier d'un meilleur accès au diagnostic et au traitement de l'Hépatite C


Une famille ayant fui Boko Haram, dans le camp de réfugiés de Minawao, au Cameroun. (AP Photo/Edwin Kindzeka Moki)

Une famille ayant fui Boko Haram, dans le camp de réfugiés de Minawao, au Cameroun. (AP Photo/Edwin Kindzeka Moki)

Unitaid, une organisation internationale visant à réduire les coûts des médicaments traitant de maladies telles que le sida ou la tuberculose, a annoncé mardi un partenariat avec la Fondation FIND visant un meilleur accès au diagnostic et au traitement de l'hépatite C au Cameroun et dans plusieurs autres pays d'Europe et d'Asie.

Cet accord, doté d'un budget de 39 millions de dollars, va permettre le dépistage et le traitement de l'hépatite C dans sept pays pendant trois ans et demi.

Ces pays sont le Cameroun, la Géorgie, l'Inde, la Malaisie, la Birmanie, la Thaïlande et le Vietnam.

Le partenariat avec la Fondation FIND "peut permettre d'ouvrir les marchés" pour des millions de personnes en réduisant leur prix, a estimé le directeur exécutif de l'organisation Lelio Marmara.

Le risque d'infection à l'hépatite C est six fois plus élevé chez les personnes séropositives.

Les personnes affectées par les deux maladies constituent un groupe prioritaire dans les efforts lancés par les deux institutions.

L'Assemblée mondiale de la santé avait adopté en mai le premier cadre contre l'hépatite virale.

Elle souhaite une réduction de 90% de nouveaux cas et de plus de 60% le nombre de décès liés à une hépatite virale.

La Fondation pour l'Innovation en matière de Nouveaux Diagnostics (FIND) a été créée en 2003.

Elle a pour but d'accélérer le développement de tests diagnostiques à des coûts abordables pour les maladies liées à la pauvreté, notamment la tuberculose, le paludisme, le sida, la maladie du sommeil, l'hépatite C, et la leishmaniose, de même que les maladies infectieuses comme Ebola.

Jusqu'à récemment, le traitement de l'hépatite C était complexe et d'une efficacité limitée selon Unitaid.

De nouveaux médicaments pour le traitement de l'hépatite C, sous forme d'antiviraux à action directe (AAD), ont révolutionné le traitement de la maladie ces dernières années.

La combinaison de ces nouveaux médicaments peut guérir les patients en 12 semaines contre 12 mois auparavant.

Moins de 5% des personnes infectées par le virus de l'hépatite C sont diagnostiquées, selon Unitaid.

Selon Catharina Boehme, de la Fondation FIND, "le dépistage et le traitement doivent aller de pair, et aujourd'hui le manque de tests de diagnostic adaptés constitue le principal obstacle".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG