Liens d'accessibilité

Cameroun : des troupes d'élite déployés contre les rebelles centrafricains


Des soldats français au port de Douala en route pour Bangui, en RCA

Des soldats français au port de Douala en route pour Bangui, en RCA

Le gouvernement camerounais affirme avoir déployé des troupes à la frontière avec la République centrafricaine pour empêcher les rebelles centrafricains d'entrer sur son territoire ; des rebelles que Yaoundé accuse d’apporter des armes sur le territoire camerounais.

La plupart des soldats prêts au combat déployés le long des près de 800 km de frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine sont issus d’un corps d'élite, le Bataillon rapide d'intervention (BIR).

Le ministre camerounais de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo'o, a déclaré que le président Paul Biya a ordonné leur déploiement en réponse à l'information selon laquelle les rebelles centrafricains seraient en fuite vers l'Est du Cameroun après l'arrivée de renforts militaires français à Bangui.



« L’Est compte, aujourd’hui, un dispositif très renforcé, qui couvre toute la longue de notre frontière, et avec la République centrafricaine, et avec la République du Congo », a expliqué le ministre camerounais.

À la mi-novembre, des hommes armés venus de la République centrafricaine étaient entrés au Cameroun et avaient saccagé le village de Biti. Sept personnes avaient été tuées dans une fusillade entre ces rebelles et des soldats camerounais.

La population locale avait accusé le gouvernement de ne pas en faire assez pour les protéger. Le ministre Mebe Ngo'o a demandé aux habitants de rester calme et d'avoir confiance en l’armée.

Il n'est pas rare que la crise en RCA déborde au Cameroun. L'un des chefs rebelles centrafricains, Abdoulaye Meskine, a été arrêté dans l'Est du Cameroun et, depuis, on n’a plus de nouvelles de lui.
XS
SM
MD
LG