Liens d'accessibilité

Cameron promet de "batailler ferme" contre Bruxelles en 2016


David Cameron, Premier minister Britannique

David Cameron, Premier minister Britannique

Le Premier ministre britannique David Cameron s'est engagé à "batailler ferme" pour résoudre l'épineuse question des relations de Londres avec l'Union européenne, alors qu'un référendum sur le sujet pourrait se tenir cette année.

"Nous allons batailler ferme pour corriger les conditions de notre adhésion à l'Union Européenne qui causent tant de frustration en Grande-Bretagne", a-t-il promis lors de ses vœux pour 2016.

Cette bataille passera par un référendum devant permettre aux Britanniques de décider du maintien ou non de leur pays dans l’Union européenne. "A la fin, vous allez décider si nous sommes plus forts avec nos voisins européens au sein de l'Union européenne, ou seuls de notre côté", a indiqué le Premier ministre conservateur.

Cependant, la volonté seule des Anglais ne suffira certainement pas à sortir leur pays de l’Union au cas où ils le décidaient. Il faudra aussi compter avec tous les autres Etats membres. "C'est une négociation difficile avec 27 autres pays", a reconnu David Cameron.

"Mais un seul intérêt nous anime: le meilleur pour la sécurité économique et nationale de la Grande-Bretagne", a-t-il rassuré, près de deux semaines après un sommet européen durant lequel Bruxelles s'est dit prêt à chercher un compromis.

Si cet accord entre les deux parties était trouvé avant février, le référendum que promet Cameron depuis des mois, pourrait se tenir dès juillet 2016.

Par ailleurs, pour le Premier ministre réélu pour un deuxième mandat l'année dernière, le pays est au milieu "d'une décennie de grandes réformes", une période charnière où une économie revivifiée peut provoquer un "vrai renouveau social".

"La Grande-Bretagne débute [cette nouvelle année] avec une force renouvelée. Avec un déficit plus bas et un entreprenariat florissant, notre économie se fortifie de jour en jour", a-t-il déclaré, confidant.

Il a fixé quatre objectifs "à réaliser" en 2016. Il veut combattre l'extrémisme en s'en prenant aux "prêcheurs de haine" et aux communautés en marge de la société.

Il a aussi évoqué la construction de 200.000 logements pour les jeunes que les prix élevés de l'immobilier empêchent de devenir propriétaires. David Cameron entend aussi lutter contre "la pauvreté têtue et persistante" et lever les barrières à la mobilité sociale. Il a dénoncé le "scandale" selon lequel il y a plus de jeunes hommes noirs en prison que dans les meilleures universités.

"Si nous parvenons à maîtriser ces problèmes cette année, nous ne serons pas seulement une nation plus riche, mais une nation plus forte, plus unie et plus sûre", a-t-il dit.

"Nous sommes sur le chemin vers une plus grande Bretagne. Nous n'y arriverons pas comme ça. Mais en 2016, nous ferons des avancées significatives.", conclu David Cameron.

(Avec AFP)

XS
SM
MD
LG