Liens d'accessibilité

Calme précaire au centre commercial de Westgate


Des soldats kenyans

Des soldats kenyans

Nouveaux échanges de tirs ce mardi matin.

Toute la nuit, les forces spéciales kényanes ont passé au peigne fin les étages du bâtiment que le ministère de l'Intérieur affirme désormais contrôler.

Des coups de feu sporadiques et une explosion ont pourtant été entendus mardi matin.

"Les otages qui sont détenus par les moujahidines à l'intérieur du Westgate sont toujours vivants, choqués mais néanmoins vivants", ont écrit ce matin les shababs sur leur nouveau compte Twitter.

Les assaillants ont fait au moins 62 morts depuis le début de leur attaque samedi. La Croix Rouge parle elle de 69 morts.

Par ailleurs, cette nuit, la ministre kényane des Affaires étrangères a affirmé à la chaine de télévision PBS que deux ou trois Américains et une Britannique figuraient parmi les assaillants.

La ministre a indiqué que cette Britannique avait déjà commis des actes terroristes similaires "à de nombreuses reprises". En ce qui concerne les Américains, a-t-elle expliqué, ce sont "de jeunes hommes, entre 18 et 19 ans d'origine somalienne ou arabe, mais qui vivaient aux Etats-Unis, dans le Minnesota et dans un autre endroit".
XS
SM
MD
LG