Liens d'accessibilité

Californie : 8 employés et élus municipaux devant la justice pour corruption


Californie : 8 employés et élus municipaux devant la justice pour corruption

Californie : 8 employés et élus municipaux devant la justice pour corruption

Fureur en Californie suite aux révélations selon lesquelles des responsables municipaux d’une banlieue de Los Angeles s’octroyaient des salaires mirobolants. Ils sont en prison et vont devoir répondre de leurs actes devant la justice.

Huit élus et employés municipaux de Bell, petite localité de 38.000 habitants dans la banlieue de Los Angeles en Californie ont été arrêtés mardi pour corruption. On les accuse de s’être servis des fonds publics comme d’une tirelire, détournant au total près de 5,5 millions de dollars.

« C’est évidemment de la corruption aux stéroïdes » s’est exclamé le procureur du comté de Los Angeles, Steve Cooley.

En juillet, les média avaient révélé que l’ancien administrateur de la localité, Robert Rizzo, 56 ans, s’octroyait secrètement un salaire annuel pharamineux de près de 800.000 dollars, soit plus de deux fois celui du président Barack Obama.

Le procureur général de Californie, Jerry Brown, avait ouvert une enquête et poursuivait déjà pour fraude, conspiration et gaspillage de deniers publics, certains des responsables arrêtés hier. Il avait notamment annoncé jeudi dernier que plusieurs membres du conseil municipal de Bell touchaient quelque 96.000 dollars par an, soit 20 fois plus que le salaire moyen d'un conseiller municipal dans une ville comparable, et ce pour un travail à temps partiel.

En tout, Rizzo cumule 53 chefs d'accusation et 4,3 millions de dollars d'émoluments injustifiés, a déclaré M. Cooley. Lors d'une conférence de presse, le procureur du comté de Los Angeles a accusé Rizzo de s’être comporté en véritable « tsar » de la ville de Bell, quelqu’un qui n’avait pas été élu et ne rendait de comptes à personne, pillant la municipalité selon son bon plaisir.

L’assistante de Rizzo, Angela Spaccia, s’octroyait quelques 376.000 dollars par an. L’ancien chef de la police, Randy Adams, qui n’a pas été arrêté, recevait un salaire annuel de 457.000 dollars pour maintenir l’ordre dans une ville modeste où un habitant sur six – à majorité des Hispaniques - vit au dessous du seuil de la pauvreté.

M. Brown a été chargé de nommer un receveur municipal qui s’occupera d’administrer Bell jusqu’à nouvel ordre. Les autorités de Californie préconisent des réformes pour exiger, entre autre, la publication complète des salaires des employés publics.

XS
SM
MD
LG