Liens d'accessibilité

Les incidents de Benghazi et du Caire s’invitent dans la campagne électorale américaine


Le consulat américain de Benghazi en feu

Le consulat américain de Benghazi en feu

Les attaques contre le consulat américain à Benghazi et l’ambassade américaine ont eu une répercussion sur la course électorale opposant le président Obama à l’ancien gouverneur Mitt Romney, candidat républicain. Ce dernier a fait savoir qu’un communiqué de l'ambassade américaine au Caire semblait sympathiser avec ceux qui protestaient contre le film.

Mitt Romney

Mitt Romney

Lors d'une conférence de presse, le candidat républicain n’a pas ménagé Barack Obama et son administration. « Ils ont clairement envoyé des messages contradictoires au monde, et la déclaration faite par l'administration - et l'ambassade est l'administration - la déclaration qui est venue de l'administration est une déclaration qui s'apparente à des excuses, et je pense que c'était une erreur de calcul sévère », a-t-il déclaré.

La campagne d'Obama a réagi en disant que le président était choqué de voir que M. Romney a choisi un moment où le pays est confronté à la mort tragique d'un de ses diplomates « pour lancer une attaque politique. »

Le démocrate John Kerry, président de la Commission des Affaires étrangères du Sénat, a déclaré, de son côté, que M. Romney s’est exprimé « avant même que les familles des diplomates tués n’aient été informés. » Il a qualifié l’attitude Mitt Romney « d’irresponsable » et de « cavalier. »





XS
SM
MD
LG