Liens d'accessibilité

Une commission pour réécrire la Constitution au Burundi

  • Eric Manirakiza

Pierre Nkurunziza, Ngozi, le 21 juillet 2015

Le président burundais Pierre Nkurunziza a signé un décret qui met en place une commission chargée de proposer le projet d’amendement de la Constitution de la République du Burundi.

Le président Pierre Nkurunziza a nommé 15 membres dont une femme pour proposer le projet d’amendement de la Constitution burundaise.

L’article 2 de ce décret dont VOA Afrique a reçu la copie stipule que "le mandat et les missions des membres sont précisés dans le décret du 15 mars 2017 portant création, Mandat, Composition, Organisation et Fonctionnement de la Commission Nationale chargée de proposer le projet d’amendement de la Constitution de la République du Burundi".

Selon l'article 1 du meme décret, NGENDAKURIYO Pascal est chargé de présider cette Commission tandis que RUBERINTWARI Déo a été désigné Vice-président. Me AMANI Jean Pierre s'occupera de son secrétariat.

Le verrou de la limitation des mandats présidentiels de 5 ans et renouvelable une fois devrait sauter. C’est l’une des recommandations de la Commission de dialogue inter-burundais. La Constitution actuelle est inspirée de longues négociations d’Arusha qui avaient permis le Burundi a retrouvé le chemin de la paix et de la démocratie.

Le Burundi traverse une crise sans précédent depuis avril 2015 à la suite de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat controversé. La protestation menée par la société civile et l’opposition a été réprimée dans le sang.

Un rapport de Human Rights Watch indique que plus de 325 000 Burundais ont fui le pays depuis 2015, la plupart vers la Tanzanie, le Rwanda, l’Ouganda, et la République démocratique du Congo.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG