Liens d'accessibilité

Burundi : tirs soutenus dans le fief de la contestation à Bujumbura, un mort et des blessés


Manifestaions au Burundi

Manifestaions au Burundi

Les habitants de Cibitoke, quartier le plus chaud de la contestation, affirment avoir été sous des tirs soutenus pendant près d'une heure mardi, peu avant la tombée de la nuit.

Un photographe de l'AFP a affirmé avoir vu un mort et deux blessés par balles dans le quartier, et avoir entendu au moins une explosion.

Personne n’a pu dire d’où les séries de coups de feu très rapprochés venaient. Certains pointent du doigt les membres de la milice "Imbonerakure" proche du gouvernement.

La confusion a régné dans la journée car les manifestants couraient dans tous les sens. Certains se dirigeaient en direction de l'origine présumée des tirs, pour tenter d'empêcher l'avancée des "miliciens", tandis que d'autres fuyaient la zone. Certains postés au coin de maisons et armés de pierres tentaient d'apercevoir les tireurs.

L’AFP affirme qu’un petit détachement de militaires semblait lui aussi hésiter sur la marche à suivre. Un officier passait des coups de téléphone pendant que ses hommes s'abritaient derrière un mur. Des jeunes en colère leur faisaient signe d'intervenir. Un soldat, avouant ne pas savoir ce qu'il se passait, a affirmé qu'une colonne de militaires était déjà montée vers l'origine présumée des tirs.

XS
SM
MD
LG