Liens d'accessibilité

Quatre anciens présidents burundais opposés à un troisième mandat de Pierre Nkurunziza


Des partisans du président Pierre Nkurunziza tiennent son effugie et des branches d'arbre, à l'annonce de son retour au palais présidentiel à Bujumbura, Burundi, vendredi 15 mai 2015.

Des partisans du président Pierre Nkurunziza tiennent son effugie et des branches d'arbre, à l'annonce de son retour au palais présidentiel à Bujumbura, Burundi, vendredi 15 mai 2015.

Ils qualifient d’anticonstitutionnelle la candidature du président Pierre Nkurunziza pour un troisième, à la base de la crise au Burundi. Ils ont adressé un mémo aux chefs d’Etat de la région.

Les ex-présidents Jean-Baptiste Bagaza (1976-1987), Sylvestre Ntibantunganya (1994-1996), Pierre Buyoya (1987-1993, et 1996-2003), et Domitien Ndayizeye (2003-2005) ont signé le document dans lequel ils rappellent qu’au moins 20 personnes ont été tués au cours des manifestations dans le pays

Pour eux, la candidature de Nkurunziza risque de compromettre les acquis de l'accord de paix d'Arusha qui avait permis de mettre fin à une sanglante guerre civile (1996-2006) entre hutus et tutsis.

Les quatre anciens présidents brundais estiment que la candidature de Pierre Nkurunziza pourrait également "porter atteinte à la stabilité de la région des Grands lacs". Ils demandent aux leaders régionaux d'aider le président à prendre la décision de rénoncer au troisième mandat controversé.

Le document avait certainement été rédigé avant la tentative de coup d’Etat.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG