Liens d'accessibilité

Burundi : plus de 5.000 personnes ont fui vers le Rwanda


La ville de Bujumbura, capitale du Burundi (archives 2006)

La ville de Bujumbura, capitale du Burundi (archives 2006)

La tension au Burundi à la suite de l’annonce de la candidature du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat a provoqué le déplacement d’au moins 5.000 Burundais vers le Rwanda, selon le HCR.

Le porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Ariane Rummery, a déclaré mardi que plus de 5.000 réfugiés burundais sont arrivés au Rwanda en seulement deux jours.

Ces réfugiés disent avoir été intimidés et menacés en raison de leur appartenance à l'opposition, selon le HCR.

Mme Rummery a rappelé que depuis début avril, environ 21.000 Burundais, essentiellement des femmes et des enfants, se sont réfugiés au Rwanda, selon des chiffres du gouvernement de Kigali.

Ce même gouvernement , dit Karin de Gruijil, une autre porte-parole du HCR, s'attend à ce que le nombre de réfugiés venant du Burundi atteigne au total 50.000 personnes. En prévision de cet afflux, le Rwanda a ouvert un nouveau centre de réfugiés à Mahama.

Les demandeurs d'asile étaient jusqu'à présent hébergés dans deux centres situés dans les districts de Nyanza et de Bugesera. Le HCR et ses partenaires ont donc commencé le transfert des réfugiés vers Mahama, à raison de quelque 1.500 personnes par jour.

Le Rwanda héberge déjà plus de 74.000 réfugiés, la grande majorité étant originaire de RDC, selon l'ONU.

Certains réfugiés burundais se rendent également en République démocratique du Congo (RDC).

Ainsi, plus de 3.800 Burundais, venant essentiellement de la préfecture de Cibitoke, ont fui en avril vers la province du Sud-Kivu en RDC, selon le HCR.

XS
SM
MD
LG