Liens d'accessibilité

Burundi : le journaliste rwandais accusé d’espionnage libéré


ARCHIVES - Trois hommes menottés sont emmenés par la police à Jenda, Burundi, le 12 juin 2015.

ARCHIVES - Trois hommes menottés sont emmenés par la police à Jenda, Burundi, le 12 juin 2015.

Étienne Besabesa Mivumbu a été reconduit au Rwanda après avoir été libéré, ont annoncé vendredi aussi bien Kigali que Bujumbura.

Le président par intérim de la Commission rwandaise des médias (RMC), Cléophas Barore, a indiqué que que le conducteur de moto-taxi rwandais qui le transportait avait aussi été relâché.

Du côté burundais, le procureur de Muyinga, Ernest Nduwimana, a précisé que le journaliste bénéficie d’une liberté provisoire, mais que les enquêtes se poursuivaient.

"Le journaliste a été relâché hier soir et je l'ai reconduit moi-même à la frontière, puis je l'ai remis aux autorités rwandaises", a confirmé le procureur Nduwimana.

Mivumbu, journaliste basé dans l'Est du Rwanda pour la radio communautaire Izuba et correspondant local du site Igihe.com et la radio Flash FM, avait été arrêté le 8 juin dans la commune burundaise de Giteranyi, province de Muyinga, en compagnie du conducteur de moto-taxi rwandais qui le transportait.

Les autorités burundaises, dont le pays est secoué depuis plus d’un mois par des violences contre la candidature du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat, l’accusaient d’être un espion car il n’avait pas reçu d’accréditation.

XS
SM
MD
LG