Liens d'accessibilité

Burundi : la société civile et l’opposition appellent au boycott des élections


Pierre Nkurunziza, président sortant du Burundi au cours du lancement de sa campagne électorale, le 26 juin 2016, à Kirundo, Burundi

Pierre Nkurunziza, président sortant du Burundi au cours du lancement de sa campagne électorale, le 26 juin 2016, à Kirundo, Burundi

La société civile considère les élections censées débuter lundi comme un "simulacre" et appelle au boycott. Un peu plut tôt, l'opposition politique avait lancé le même appel au boycott contre la présidentielle du 15 juillet.

Les principaux représentants de la société civile ont signé un communiqué dans lequel ils demandent aussi à la communauté internationale à "ne pas reconnaître" les scrutins.

Les élections législatives et communales doivent avoir lieu lundi. "Face au forcing électoral du président (Pierre) Nkurunziza, le peuple burundais est appelé à boycotter systématiquement le simulacre d'élections non consensuelles qui débutent le 29 juin", affirment-ils dans le texte.

La présidentielle doit, elle, se tenir le 15 juillet.

Ces appels sont lancés au moment où le président sortant Pierre Nkurunziza est offiellement entré en campagne la veille (jeudi), faisant fi de la contestation contre sa candidature pour un troisième mandat que la Constitution et l’accord d’Arusha lui interdisent, selon l’opposition.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG