Liens d'accessibilité

Burundi : l’ONU et l’UA en appellent à la reprise du dialogue


Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

Dans une interview à VOA Afrique, Stephane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, est revenu sur la déclaration des envoyés spéciaux de plusieurs puissances occidentales et des organisations internationales.

Les envoyés spéciaux de l’ONU, de l’UA et de plusieurs puissances occidentales exigent la reprise du dialogue au Burundi. Ils estiment, dans un communiqué conjoint, que le régime de Bujumbura ne peut pas se permettre de maintenir le pays dans l’instabilité, la division, le déclin économique extrême et la crise humanitaire.

"Il est clair qu’il faut que cette violence s’arrête (…) C’est aux signataires de cet accord de le respecter. Il ne faut pas que ça se joue sur le rapport des forces mais il faut que ça se joue sur le dialogue et la compréhension. Ce qui est important, c’est de redémarrer ce dialogue entre le pouvoir, l’opposition et la société civile ", a affirmé le porte-parole.

"Le risque de violences importantes, le risque que la situation au Burundi échappe à tout contrôle est, de fait, tout à fait réel", a ajouté Stephane Dujarric.

XS
SM
MD
LG