Liens d'accessibilité

Accord de partage des eaux du Nil : le Burundi a signé


Accord de partage des eaux du Nil : le Burundi a signé

Accord de partage des eaux du Nil : le Burundi a signé

Le Burundi est la 6ème nation africaine à avoir signé le texte, et a ainsi ouvert la voie vers sa ratification.

L’année dernière, l’Ethiopie, la Tanzanie, le Rwanda l’Ouganda et le Kenya ont signé cet accord connu sous le nom d’Initiative du Bassin du Nil. La République Démocratique du Congo a, elle aussi, promis de le signer. Le Nil traverse ou longe tous ces pays avant d’arriver au Soudan et l’Egypte.

En vertu d’un traité datant de 1929, c’est l’Egypte qui contrôle actuellement la majorité des eaux du Nil.

Si un nouvel accord est ratifié, l’Egypte perdra son droit de veto sur les projets sur le Nil proposés par d’autres pays.

Le Caire n’a pas formellement rejetté cet accord. Cependant l’Egypte s’inquiète et se demande notamment si un tel arrangement lui laissera suffisamment d’eau pour approvisionner sa population qui représente 80 millions habitants. Le Soudan a, lui aussi, exprimé des craintes du même type.

XS
SM
MD
LG