Liens d'accessibilité

Burundi: des législatives le 26 juin, la présidentielle le 15 juillet


Un manifestant opposé à la candidature du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat au Burundi discute avec des policiers, le 3 juin 2015, Bujumbura, Burundi.

Un manifestant opposé à la candidature du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat au Burundi discute avec des policiers, le 3 juin 2015, Bujumbura, Burundi.

Le nouveau calendrier électoral que la CENI a proposé lundi devrait être entériné et publié par le président Pierre Nkurunziza.

L’opposition a boycotté la conférence de presse de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) annonçant le projet du nouveau calendrier électoral, relevant le fait qu'elle reste privée de deux de ses membres qui sont en fuite, et qu'en conséquence, l’institution n’était plus habilitée à statuer. Car il faut au minimum les trois quarts des votes de ses commissaires, soit quatre votes sur cinq, pour entériner une décision.

Prosper Ntahorwamiye, porte-parole de la Céni a indiqué à VOA Afrique que le nouveau calendrier tient compte des recommandations des chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

La Céni a aussi voulu s’aligner avec la Constitution burundaise, selon laquelle toutes les élections devraient se tenir avant le 26 août en vue d’éviter un vide politique.

XS
SM
MD
LG