Liens d'accessibilité

Burundi : appel à une trêve de deux jours


Un manifestant tient des pneus que son groupe utilise dans une barricade enflammée à Bujumbura, Burundi. jeudi 30 avril 2015

Un manifestant tient des pneus que son groupe utilise dans une barricade enflammée à Bujumbura, Burundi. jeudi 30 avril 2015

L’appel est du groupe qui se fait reconnaitre désormais comme le Collectif contre le 3e mandat". Celui-ci a décidé vendredi d’observer deux jours de trêve dans les manifestations contre un troisième mandat de Pierre Nkurunziza.

Pacifique Nininahazwe, président du Forum pour la conscience et le développement (Focode), l'une des principales associations de la société société civile burundaise, a indiqué que le collectif donne ces 48 heures au président sortant du Burundi pour réfléchir aux conséquences de son projet de troisième mandat et y renoncer avant lundi.

Le collectif promet de revenir dans les rues avec beaucoup plus de vigueur. "Et nous n'allons plus les quitter tant qu'il n'aura pas renoncé à son projet", a-t-il lancé à l'attention de M. Nkurunziza.

Des manifestations ont éclaté après la désignation officielle, samedi dernier, de Nkurunziza par le CNDD-FDD, parti au pouvoir, comme son candidat pour la présidentielle du 26 juin prochain.

Au moins 66 blessés ont déjà été enregistrés dans des affrontements entre les manifestants et les policiers. Les autorités parlent d’une cinquantaine de policiers également blessés.

Selon la Commission électorale, l’enregistrement des candidatures est officiellement lancé vendredi.

XS
SM
MD
LG