Liens d'accessibilité

Burkina : 25.000 éléments pour sécuriser les élections de fin novembre


Le président de la transition au Burkina, Michel Kafando, salue les signataires de la Charte au Burkina lors de la réunion devant fixer la nouvelle date des élections dans le pays, 13 octobre 2015. (VOA/Bagassi Koura)

Le président de la transition au Burkina, Michel Kafando, salue les signataires de la Charte au Burkina lors de la réunion devant fixer la nouvelle date des élections dans le pays, 13 octobre 2015. (VOA/Bagassi Koura)

Le ministre délégué à la Sécurité a aussi annoncé que chaque candidat aura sa propre sécurité rapprochée.

Environ 25.000 éléments des forces de défense et de sécurité seront chargés de veiller au bon déroulement du premier processus électoral Post-Blaise Compaoré au Burkina Faso.

Le gouvernement qui a été fortement ébranlé par un coup d’Etat en mi-septembre, prend la question de la sécurité très au sérieux d’autant que le pays a aussi connu des attaques terroristes au courant de cette année.

Le gouvernement de la transition a donc mis en place une commission spéciale de sécurité des élections.

A quelque 48 heures de l'ouverture de la campagne pour le scrutin couplé (présidentielle et législatives) prévu ce dimanche, le ministre délégué à la Sécurité a aussi annoncé que chaque candidat aura sa propre sécurité rapprochée.

XS
SM
MD
LG