Liens d'accessibilité

Burkina : un parti d’opposition dénonce des « fraudes massives »


Des électeurs devant un bureau de vote à Ouagadougou, 2 décembre 2012.

Des électeurs devant un bureau de vote à Ouagadougou, 2 décembre 2012.

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), un parti de l’opposition dénonce des fraudes massives à Ouagadougou la capitale

Au Burkina Faso, on attend toujours les résultats des élections législatives et municipales de dimanche dernier. Selon les observateurs, le vote s’est déroulé globalement dans le calme.

Mais aujourd’hui, l’UPC, l’Union pour le Progrès et le Changement, un parti de l’opposition a dénoncé des fraudes massives à Ouagadougou la capitale. Les responsables disent avoir battu, dans la capitale, le Congres pour la Démocratie et le Progrès (CDP), au pouvoir.

Bagassi Koura, a joint à Ouagadougou Zéphirin Diabré, le Président de L’UPC. Il affirme que dans le reste du pays, les choses se sont déroulées normalement. C’est à Ouagadougou qu’il y aurait eu des fraudes.

« Nous soupçonnons des fraudes massives qui sont en train d’être organisées au niveau de la capitale pour éviter que le parti au pouvoir ne perde la face,» a déclaré M. Diabré.

XS
SM
MD
LG