Liens d'accessibilité

Le Burkina prend au sérieux les menaces d’Al Qaida


Manifestation contre la vie chère au Burkina

Manifestation contre la vie chère au Burkina

De pasage passage à Washinton pour des entretiens avec les dirigeants de la Banque Mondiale et du FMI, le chef du gouvernement burkinabè, Tertius Zongo définit une nouvelle approche en matière de développement et se prononce sur les allégations de menaces d'Al Qaida dans le nord du pays des hommes intègres.

Le Premier Ministre Tertius Zongo du Burkina a séjourné à Washington du 6 au 11 juillet 2010, en compagnie des ministres chargés de l’économie et des finances, de l’agriculture, et de techniciens spécialisés dans les domaines de la coopération et de l’énergie.
Le chef du gouvernement burkinabè est venu faire le point de la coopération avec la Banque mondiale et le FMI, dans le mesure où, a-t-il confié à la Voix de l’Amérique, « nous devons chercher à faire autrement certaines choses au niveau de l’agriculture qui demeure une priorité ». Et Tertius Zongo d’expliquer qu’il faut désormais parler de pôle de croissance et d’approche-filière.
Pour ce qui est de l’éducation, poursuit-il, la tendance de demain n’est pas d’aller vers une offre d’éducation, mais de s’enquérir des demandes du marché. Cette demande se situe aujourd’hui au niveau de l’enseignement technique et professionnel. Il va donc falloir changer d’orientation dans ce domaine aussi. Les questions d’énergie doivent être désormais abordées avec une vision sur le long terme en sorte que chaque région compte. Il faut, en se basant sur les potentialités, poser les problèmes d’énergie en termes d’accessibilité, de compétitivité, et d’accès au niveau des ménages. Les deux parties ont convenu de se retrouver pour trouver les sources financement. Pour avoir une masse critique d’investissement autour de ces priorités.
Commentant le dernier rapport sur la situation économique et financière, fixant le taux de croissance du Burkina à 3,2 % au titre de 2009, Tertius Zongo a qualifié ce chiffre de prouesse, compte tenu de la conjoncture qui a prévalu au cours de cette période au plan international.
Concernant les allégations de menaces du réseau terroriste Al Qaida contre des ressortissants occidentaux au Burkina, Tertius Zongo estime qu’il faut prendre au sérieux les informations en question. Toutefois, a-t-il précisé, des dispositions efficaces ont été prises et pour le moment on n’est qu’au stade de l’information et la sérénité est la chose la mieux partagée actuellement.

A lire aussi

XS
SM
MD
LG