Liens d'accessibilité

Burkina: poursuite des consultations sur la transition


A Ouagadougou, le président du Ghana, John Dramani Mahama, a évoqué une période de transition d'un an, aboutissant à des élections en novembre 2015 (Reuters)

A Ouagadougou, le président du Ghana, John Dramani Mahama, a évoqué une période de transition d'un an, aboutissant à des élections en novembre 2015 (Reuters)

Un sommet sur la situation au Burkina Faso est prévu dans la capitale ghanéenne, Accra, jeudi et vendredi.

Au Burkina Faso, les concertations se poursuivent pour désigner un président de la transition, pour désamorcer la crise déclenchée par le départ du président Blaise Compaoré, au pouvoir pendant 27 ans.

Le président ghanéen John Dramani Mahama, qui dirigeait mercredi à Ouagadougou une délégation de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), a demandé le maintien de l'élection présidentielle à la date prévue de novembre 2015, signale l’agence Reuters.

Le président nigérian Goodluck Jonathan et son homologue sénégalais Macky Sall, également membres de la délégation de la Cédéao, ont participé avec M. Mahama à des réunions avec les dirigeants politiques et religieux burkinabé, y compris le lieutenant-colonel Isaac Zida, qui a été placé à la tête du pays par l’armée.

Selon un correspondant de la Voix de l’Amérique (VOA), les trois chefs d'Etat ont demandé à la classe politique, aux chefs religieux et à la société civile de sélectionner trois candidats pour la présidence intérimaire.

L'armée a pris le contrôle Burkina Faso du pays vendredi, après la démission de M. Compaoré au terme de violentes manifestations contre sa tentative de modifier la Constitution pour s’accrocher au pouvoir.

M. Zida a dit à plusieurs reprises que l'armée va rapidement céder le pouvoir aux civils. Lundi, l'Union africaine (UA) a mis en garde que le Burkina Faso qu’il risque des sanctions, au cas où l’armée ne cèderait pas le pouvoir à un gouvernement civil de transition d’ici à deux semaines.

Un sommet sur la situation au Burkina Faso est prévu dans la capitale ghanéenne, Accra, jeudi et vendredi. M. Compaoré est réfugié en Côte-d'Ivoire.

XS
SM
MD
LG