Liens d'accessibilité

Le président burkinabè Kaboré cède le portefeuille de la Défense

  • VOA Afrique

Roch Marc Christian Kaboré attend quelques instants avant de s'adresser aux Nations unies au siège de l'ONU à New York, le 22 septembre 2016.

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a cédé le poste de ministre de la Défense à l'occasion d'un remaniement ministériel annoncé lundi soir.

Le domaine de la Sécurité fait par ailleurs désormais l'objet d'un ministère dédié, alors que le Burkina Faso a subi depuis 2015 diverses attaques djihadistes.

Le nouveau gouvernement compte 32 membres, avec l'entrée de cinq nouveaux ministres, contre 30 dans l'équipe précédente nommée en janvier 2016 par M. Kaboré.

Jean Claude Bouda, un proche du président qui occupait le poste de ministre de la Jeunesse, occupe désormais le portefeuille de la Défense nationale et des anciens combattants, selon un communiqué du secrétaire général du gouvernement lu à la télévision publique.

Le ministère de la Sécurité, de l'administration territoriale, de la décentralisation a été scindé en deux. L'ancien maire de Ouagadougou et 2e vice-président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) Simon Compaoré, occupe désormais exclusivement le poste de ministre de la Sécurité, cédant l'administration territoriale et la décentralisation à Siméon Sawadogo, un nouvel entrant.

Le ministère de l'Energie, des Mines et des Carrières, a également été scindé en deux. L'ancien ministre Alpha Oumar Dissa conserve le portefeuille de l'Energie tandis que le volet des Mines et des Carrières a été octroyé à Oumarou Idani (entrant).

Trois autres membres ont fait leur entrée dans cette équipe élargie : Alkassoum Maiga (Enseignement supérieur), Nikola Medah (Santé), et Adja Fatimata Ouattara Sanon (Economie numérique).

Les ministères clés - Affaires étrangères, Justice, Economie et finances - demeurent inchangés. Le premier conseil des ministres devait avoir lieu mardi.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG